Home»Interview»Parole de tatouée : Delphine

Parole de tatouée : Delphine

2
Shares
Pinterest Google+
J’ai rencontré Delphine sur un groupe Facebook où chacun expose ses tatouages. Delphine a reconnu le mien car elle était présente à la convention où je l’ai fait encrer, s’y faisant elle-même tatouer. Ni une ni deux, je lui ai proposé une petite interview, qu’elle a acceptée de bonne grâce.

 

Peux tu te présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Delphine, j’habite dans le Nord-Pas de Calais et je travaille dans le domaine très féminin de la métallurgie :). Mon métier est programmeur de ligne de fabrication finishing.

 

Qu’aimes tu dans le fait d’être tatouée ? 
Pour moi c’est un peu une réappropriation de mon corps. J’ai très longtemps eu un problème avec l’image que me renvoyait le miroir. Maintenant que je suis tatouée j’accepte mieux mon corps.

 

Peux tu nous présenter tes tatouages ?
J’ai le bras gauche quasiment complet dans le thème rétro glamour pin-up, réalisé par Poï tattoo de St Pol sur Ternoise. Il est également l’auteur des portraits sur mes pieds ainsi que ma cuisse droite. 
J’ai aussi un portrait de Marlon Brando sur la cuisse gauche réalisé par Shane O’Neill (1er lauréat de l’émission Ink Master, ndrl) ; Personnellement c’est le tatoueur le plus “doux” auquel j’ai eu affaire. Je l’ai rencontré lors du Cantal Ink de l’année dernière, c’était une super expérience ! 

J’ai aussi un portrait d’Hannibal Lecter sur le mollet gauche, tatoué par Eliot Kohek lors de la convention de Bruxelles.

 

Ce célèbre tatouage d’Hannibal est visuellement très très fort. Qu’est ce qui a motivé le choix de ce personnage ?
Le choix d’Hannibal s’est fait naturellement pour moi dans le sens ou l’histoire du personnage est complexe. Il fait prendre du recul sur ce qu’est l’humanité. Un brillant savant peut être à la fois génie et diable. L’ambiguïté humaine. Quelles circonstances l’ont amenées à devenir ainsi, beaucoup de questions qui me font trouver ce personnage fascinant. 

 

Raconte nous l’anecdote de ton choix :
Pour mon premier tatouage sur le pied j’ai eu tellement peur que ça gonfle que j’y suis allée en ballerines d’été, alors qu’on était le 1er mars… J’ai eu un peu froid ! 

 

Quels sont tes projets futurs ?
Je viens tout juste de me faire encrer par Mihails Neverovs… Ensuite ce sera le bras droit complet qui sera en chantier.
Previous post

tatouages réalistes

Next post

Les soins avant et après tatouage

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *